Le laçage de chaussures .

Voici un détail auquel nous sommes tous confrontés.

Que cela en chaussures basses ( style running ) ou chaussures hautes ou mi-hautes, bien souvent par ignorance nous n'effectuons pas correctement ce point de notre équipement.

Voici donc, une information sur la manière de pratiquer.

Chaussures basses.

Certaines sont équipées de fermeture "filaire" avec un blocage coulissant. Ces chaussures ne sont pas concernées par ce qui suit. Mais beaucoup de modèle sont équipées d' un " œillet qui ne sert à rien ". Nous allons, ci-dessous, le bon usage de cet œillet mystère, qui empêche le pied de glisser dans la chaussure sans le comprimer. ( vidéo en anglais mais très explicite ).

Chaussures hautes et mi-hautes.

Facile, me direz-vous ! Et bien , non. Je suis certain que peu d'entre vous réalisent correctement ce laçage.

1/ Commencez par caler votre talon au fond de la chaussure.

Une fois votre pied glissé dans la chaussure, tapez quelques légers coups sur le sol pour bien caler votre talon au fond de la chaussure. Cela vous permettra de garder une zone de confort devant les orteils, pour qu'ils ne viennent pas appuyer à l'avant de la chaussure. 

 

2/ Ajustez le serrage de la partie basse en démarrant par les anneaux de laçage.

Il est très important de démarrer le laçage en partant du bas et non en tirant sur les bouts des lacets, comme on peut souvent le faire. Anneau par anneau, resserrez la chaussure en veillant bien à garder une certaine souplesse à l’intérieur.

Attention à ne pas trop serrer, au risque de couper la circulation du sang dans le pied. Il est très important de se sentir à l’aise dans ses chaussures. A vous de trouver l'ajustement qui vous correspond le mieux  !

 

3/ Dissociez le laçage de la partie basse et de la partie haute.

Cela permet de bien ajuster le laçage à la forme de votre pied et d'apporter plus ou moins de liberté à votre cheville. Pour verrouiller ce premier serrage de la partie basse faites un premier nœud simple au niveau du coup de pied ou alors utilisez le bloqueur de vos chaussures si elles en possèdent un.

 

4/ Serrez la partie haute de la chaussure

Croisez vos lacets de manière classique sur les crochets du bas.

Attention, pour les crochets du haut passez les lacets non pas de bas en haut mais de haut en bas !

Cette astuce aura 2 avantages : le noeud du lacet se retrouvera plus bas et ne gênera pas lors de forts dénivelés. De plus, si le noeud de vos lacets devait se détendre un peu, vos lacets auraient plus de difficulté à sortir des crochets.

 

5/ Enfin, nouez vos lacets avec un noeud plus efficace que le double noeud.

Commencez votre nœud comme si vous alliez faire un nœud classique mais avant de tirer sur les 2 boucles, repassez l’une des boucles à l’intérieur du nœud.

Ce nœud permettra à vos lacets de ne pas se desserrer tout seuls et il a l’avantage de rester très facile à défaire en fin de randonnée.

 

Avant d'entamer la descente, nous vous conseillons de re-lacer vos chaussures en les serrant un peu plus afin d’être sûr d’être bien maintenu, et afin d'éviter à votre pied de glisser vers l'avant de la chaussure.

 

ATTENTION : Avec des chaussures montantes équipées de crochets, il peut arriver que les crochets d'une chaussure se prennent dans les boucles des lacets de l'autre chaussure, en fonction de votre manière de marcher, du terrain etc.

Pour éviter toute chute, veillez à ce que vos crochets ne soient pas abîmés ou déformés, s’ils sont trop « ouverts » celà peut augment ce risque.

Vous pouvez également recouvrir le haut de vos chaussures avec votre pantalon ou une paire de guêtres  ou  rentrer vos lacets à l'intérieur de la chaussure (mais cette dernière option n'est pas très confortable).

 

Bonnes randonnées !

 ( info tirées du site Quechua )

Et voilà, vous voilà parés pour un confort supérieur.

Bonne marche à tous.