02 novembre 2019

Bruges

Toujours plus !

Cette fois les Trotteux vous invitent à Bruges, magnifique ville surnommée à juste titre " la Venise du Nord ".

Balades dans le vieux Bruges sur des parcours de 8, 12, 16 et 25km.

Ensuite promenade en bateau !

Décidément, une belle journée en perspective.

 

Un peu d'histoire

Bruges (prononcé /bʁyʒ/; en néerlandais Brugge[ˈbrʏɣə]) est une ville de Belgique située en Région flamandechef-lieu et plus grande ville de la province de Flandre-Occidentale.

Bruges apparaît au ixe siècle en tant que place forte du comté de Flandre. En 1134, un raz-de-marée a pour conséquence bénéfique d'ouvrir un bras de mer, le Zwin, donnant un accès direct à la mer pour la ville, ce qui entraîne un développement urbain spectaculaire entre le xiie et le xve siècle, avec le creusement de nombreux canaux. Forte de son indépendance communale symbolisée par son beffroi, Bruges devient une plaque tournante portuaire, commerciale et financière centrale dans l'Europe du Moyen Âge, reliant les pays de la mer du Nord et de la Baltique à la Méditerranée. Les riches marchands brugeois traitaient avec ceux de toute l'Europe. La première bourse de valeurs de l'histoire est née à Bruges au xiiie siècle. Au xve siècle elle est la première place financière d'Europe. Cet essor économique entraîne également une floraison culturelle et artistique. Elle a été le centre le plus important pour les peintres primitifs flamands, qui ont révolutionné la peinture occidentale, et dont les œuvres sont aujourd'hui dispersées dans les grands musées du monde entier. Mais le Zwin s'ensabla peu à peu aux xve et xvie siècles, éloignant progressivement la ville de son accès à la mer, ce qui provoqua un déclin économique irrémédiable au profit de sa voisine, Anvers. Bruges est alors tombée au rang de simple ville provinciale.

Ce n'est qu'au xxe siècle que la ville connaît un nouveau développement grâce à la création du vaste port de Bruges-Zeebruges, qui fait aujourd'hui partie intégrante du Range nord-européen. La longue période de torpeur qu'a connu la ville après la Renaissance a permis à l'essentiel de son tissu urbain médiéval et à une bonne partie de ses monuments anciens de rester préservés. La « belle endormie » est alors apparue aux xixe et xxe siècles comme l'un des joyaux du patrimoine européen. Ce patrimoine ancien a été méticuleusement restauré et mis en valeur. Une architecture néogothique de qualité s'est aussi développée parallèlement, faisant véritablement renaître le style local et redonnant au centre historique un aspect médiéval plus complet. Comme d'autres villes, elle est parfois surnommée la « Venise du Nord » du fait de ses canaux qui encerclent ou traversent la vieille ville dans un cadre pittoresque. Bruges est ainsi devenue la ville la plus touristique de Belgique. Elle héberge aussi le Collège d'Europe.

Elle est membre de l'Organisation des villes du patrimoine mondial depuis l'an 2000. La ville a même la particularité de figurer trois fois sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO. Pour son centre historique, pour son béguinage faisant partie des béguinages flamands et pour son beffroi comptant parmi les beffrois de Belgique et de France. En outre, elle est aussi reprise comme Patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO pour sa procession du Saint-Sang. Elle fut également la capitale européenne de la culture en 2002, en même temps que la ville espagnole de Salamanque.

La journée.

Il y a longtemps qu'un déplacement n'avait engendré un pareil engouement. 

En effet, trois semaines avant le départ le car affichait complet ! Bien sur des amis de clubs voisins nous accompagnaient pour obtenir ce résultat, preuve que nos voyages suscitent chez eux aussi de l'intérêt.

Nous eûmes 4 défections de dernière minute, deux pour cause de maladie et deux....

C'est donc à 49 que nous retrouvâmes avec 15' d'avance pour un départ avancé afin de pouvoir être à l'embarcadère à temps pour notre tour de Bruges en bateau. Mais il était dit que notre journée serait contrariée ! En effet, dès Lodelinsart le car dût stoppé pour cause de surchauffe moteur. Un boulon s'était fait la malle ( pas celle d'Ostende-Douvres ) entraînant la chute d'une poulie, etc . . .. Le temps qu'un autre car viennent nous prendre, la balade en bateau était tombée à l'eau si j'ose dire. 

Le bon côté de ce retard est que notre balade dans Bruges se déroula après que la pluie eut cessé de tomber et qu'un timide soleil ne vint agrémenter les nombreuses photos de la journée.

Un grand merci à tous pour votre participation et votre bonne humeur.

Rendez-vous l'année prochaine pour de nouveaux déplacements trotteux.

Les photos.

     - Christelle Lust

     

     - Annie Paquet

 

     - Joël Wibou

 

     - Pascali